Love All Play : le guide de prévisualisation du printemps 2022

comment évalueriez-vous épisode 1 à partir de
Aimez-vous tout le jeu? Note de la communauté : 2,0


Qu’est ce que c’est?

Ryō Mizushima a rejoint son équipe de badminton au lycée pleine de motivation, mais sans entraîneur approprié, il s’est retrouvé dans l’obscurité. Cependant, il a finalement atteint le tournoi préfectoral grâce à sa force physique. Il rejoint maintenant la prestigieuse équipe de badminton du lycée Yokohama-Minato sous la direction du légendaire entraîneur Ebihara et entouré de talentueux coéquipiers. Il s’efforce de devenir un athlète d’élite et de mener l’équipe de son école secondaire au tournoi interscolaire.

j’aime tout jouer est basé sur asami kōsekiLe roman de badminton et diffusé sur Crunchyroll les samedis.


Comment était le premier épisode ?


James Beckett

Classification:



Par les regards de sa première, j’aime tout jouer est une série décente qui montre une équipe de mecs mignons jouant au badminton. Je ne savais pas que le badminton était une institution sportive si bien établie qu’elle nécessiterait de multiples adaptations d’anime, mais entre cela, Hanebad !, et cette émission du Salaryman’s Club du début de cette année, je suppose que les fans du monde entier doivent mijoter avec la fièvre du volant ? C’est plutôt cool, en ce qui me concerne, car je pense que chaque sport mérite sa journée sous les projecteurs de l’adaptation d’anime, peu importe à quel point il peut sembler à un initié comme moi.

mon principal problème avec j’aime tout jouer est qu’en plus de décrire un sport unique qui, j’en suis sûr, intéressera les joueurs vétérans ou les nouveaux venus intéressés, la série n’a pas vraiment grand-chose d’autre à offrir aux spectateurs qui veulent une bonne histoire pour accompagner toutes les raquettes. et les volées. Notre personnage principal Ryo est défini par sa douceur et son manque général d’ambition, et tout ce premier épisode se concentre sur le “drame” de lui essayant de décider de rejoindre ou non l’équipe principale de badminton du chic Yokohama High School Minato. . Il y a un conflit mineur, à peine résolu, impliquant que Ryo laisse derrière lui son partenaire de badminton d’origine, mais cela ne va nulle part intéressant, et le reste du drame semble forcé.

Lorsque le père de Ryo devient presque comiquement en colère à l’idée que son fils fréquente un lycée prestigieux en raison de ses capacités athlétiques, ma première pensée a été : “Bon sang, un dépliant a-t-il tué ses parents dans une ruelle sombre ou quelque chose ?” ?” Je n’avais pas si tort, le gars a apparemment perdu une bourse d’athlétisme à cause d’une blessure, mais ce n’est jamais bon signe quand votre tête de blague finit par être plus convaincante que ce qui se passe à l’écran. J’ai aimé la façon dont la sœur de Ryo a résisté à ses parents car je suis toujours d’accord avec la dynamique des frères et sœurs, mais cela sert également à souligner à quel point Ryo est mouillé.

Je comprends à quel point c’est le but de son arc de personnage, mais quand même, bien qu’il n’y ait rien d’horrible dans l’introduction de Ryo ici, c’est assez ennuyeux pour moi. J’étais particulièrement irrité par la bande-son vulgaire, qui insistait sur le fait que Ryo traversait un drame vraiment intense, mais allez. C’est un anime de badminton. Nous savons tous qu’il va jouer au badminton. Allons-y. Si l’un d’entre vous, fans de Sports Boy Anime, continuez à suivre celui-ci, veuillez me faire savoir si vous développez l’une de ces étincelles manquantes dans les semaines à venir. Sinon je continuerai avec [insert clever badminton related pun here].



Nicolas Dupree

Classification:



Il y a quelque chose… d’étrange dans cette première, mais pas d’une manière particulièrement intrigante. Vous êtes-vous déjà assis pour taper quelque chose sur votre ordinateur, sans prêter beaucoup d’attention, et vous êtes soudainement rendu compte que vos doigts sont juste à l’extérieur des touches de la ligne d’accueil et que vous avez tapé du charabia sous la forme de mots réguliers ? ? C’est le sentiment que j’ai eu en voyant cette première. Il a la forme et les mouvements attendus de votre extravagance sportive moyenne au lycée, mais quelque part dans sa construction, les choses ne s’emboîtaient pas tout à fait, et le résultat est un début inconfortablement raide et vide de ce qui semble être une extravagance de badminton parfaitement médiocre. .

Une partie du problème est que tout au long de cette première, il y a peut-être 45 secondes combinées d’action de badminton si vous ne comptez pas l’animation d’ouverture. Cela ne suffira tout simplement pas si vous voulez que le public s’engage dans votre sport particulier, et ce que nous obtenons à la place est un petit drame plat et inerte sur notre gars principal indéfinissable qui hésite à prendre une recommandation sportive dans une grande école et Élégant . Et les quelques moments d’action sportive que nous avons ne sont tout simplement pas bons. Malgré tous ses défauts, la saison dernière club salarié a pu capturer l’impact, la vitesse et l’énergie à indice d’octane élevé des matchs de badminton de haut niveau. Ici, les choses sont raides et lentes en comparaison, et il est d’autant plus difficile de croire à quel point notre protagoniste des nouilles mouillées aime tant le badminton.

Bien que ces séquences soient probablement le produit d’une production en difficulté dans l’ensemble. Même en l’absence de grands décors, le reste de cet épisode se débat avec à peu près n’importe quel mouvement, y compris les personnages parlants. Il y a une raideur dans le langage corporel et les visages de chacun qui les empêche de se sentir expressifs, et un rythme étrangement lent au montage qui rend toute conversation plus décousue qu’elle ne le devrait. Dans l’ensemble, c’est un drame de personnages où aucun des dialogues ne se sent bien, et le résultat est étrangement aliénant pour un spectacle aussi banal. Même si ces personnages n’étaient pas déjà ennuyeux, cela tuerait fondamentalement tout potentiel dramatique à lui seul.

Comme toujours, ma référence pour une émission sportive est de savoir si je préfère regarder un autre épisode ou simplement regarder le sport réel diffusé pendant la même durée. Je ne suis en aucun cas un expert en badminton, mais je préférerais certainement regarder un match plutôt que de regarder un autre épisode de j’aime tout jouer Passer par les motions.



Rebecca Silverman

Classification:



Certains premiers épisodes vous lancent directement dans l’action. Ce n’est pas l’un d’eux. Cependant, ce n’est pas une mauvaise chose en soi : j’aime tout jouer il choisit de commencer par établir son protagoniste et sa situation, et comme c’est un facteur important dans la façon dont il s’intègre (ou non) à l’équipe de badminton dont il fera partie au lycée, cela semble être la bonne approche . Ryo n’a commencé à pratiquer ce sport qu’au lycée, et c’est uniquement parce que son meilleur ami s’est fait avoir par l’équipe des jolies filles, donc c’est vraiment un choc qu’un lycée d’élite le recherche pour une recommandation sportive. . Si vous acceptez, vous pourrez sauter l’examen d’entrée, ce qui, comme le savent tous les téléspectateurs d’anime chevronnés, est très stressant.

Ce que j’aime dans cet épisode, c’est que la recommandation ne résout pas immédiatement tous les problèmes de Ryo. Si quoi que ce soit, créez-en plus, car non seulement il risque d’aliéner ses amis qui n’ont pas reçu d’offres, mais ses parents, au lieu d’être heureux pour lui, lui disent avec colère qu’il ne prend pas la recommandation. Cela semble être l’élément le plus surprenant de l’épisode, et même si son père a des raisons décentes pour son veto (maman semble être d’accord avec papa, et cela me rend presque plus en colère), il écrase toujours activement les bonnes nouvelles de son fils. C’est la sœur aînée, Rika, qui remporte le prix MVP de la famille en tant que seule personne qui réfléchit à ce que Ryo pourrait vouloir et soutient ses choix.

Cela ressemble à une préfiguration, car la première rencontre de Ryo avec sa nouvelle équipe de lycée (en tant qu’invitation spéciale pour cinq lycéens chanceux avant de s’inscrire) semble être difficile. Il n’y a vraiment pas de surprises avec les coéquipiers en termes de caractère ; L’idole de Ryo, Kenta, semble être un connard déchaîné, il y a un sosie de Kageyama, des jumeaux qui sautent et un gentil capitaine d’équipe pour compléter le tout. L’angle de badminton est au moins un sport un peu moins courant à utiliser (bien que la saison dernière il ait eu club de ryman, c’est pourquoi il gagne apparemment en popularité), mais sinon, cet épisode semble mettre en place une vieille émission sportive régulière. Cela dit, la nature très introductive de l’épisode signifie qu’il faudra un autre épisode ou deux pour déterminer à quel point vous l’apprécierez, car il s’agit d’une configuration très basique. Mais il a l’air plutôt bien (même s’il a une fixation sur les gros plans de visages) et Ryo se sent comme un personnage qui ne sera pas difficile à suivre. Pour faire court, il n’y a rien de mal à cet épisode, même s’il n’y a rien de bien non plus, et si vous avez envie que des enfants fassent du sport en short, cela pourrait convenir.

pdolending